Natures mortes – tombeaux chiliens

Les cimetières du Chili sont loin de ressembler à des parcs européens. Ici, rien n’est plus éloigné que les impressions que donnent les cimetières de chez nous: mausolées en marbre, dalles de granit poli ou inscriptions funéraires doréesn’y sont point de mise.

Les tombes chiliennes sont généralement recouvertes d’une petite hutte, des structures ressemblant à des constructions provisoires d’abri jardinier, fabriquées à partir de matériaux que les proches avaient sous la main: bois, tôle …

Ces “maisons” servent exclusivement à protéger la tombe décorée: à travers les vitres, dans lesquelles se reflètent d’autres tombes, vous pouvez voir quantité de fleurs artificielles, à côté de celles-ci dans un fouillis coloré de photos du défunt, d’objets, qui appartenaient à sa vie, des photos, des fanions, des médailles, peut-être une poupée ou une petite voiture, plus un chapelet et des figurines en plâtre de divers saints …